CA SAINT VICTURNIEN : site officiel du club de foot de ST VICTURNIEN - footeo

1940 - 1950

 


1940-1941 :

Arrive la période de la guerre où le club continue tout doucement et tant bien que mal son chemin. En 1940, on ne retrouve dans la presse que 3 résultat et une demande de match. Mais le club vit toujours et en février 1941, le « populaire du centre » nous dit : « le CASV a connu comme tout le monde des hauts et des bas. Aujourd’hui sa situation est bonne et son équipe en vaut bien d’autres ».



Cette équipe évolue comme toutes les autres dans des conditions difficiles. On manque de moyens de locomotion pour les déplacements ; viennent s’ajouter les tracasseries administratives qui obligent à présenter, huit jours avant un déplacement, une demande qu’il faudra joindre à l’autorisation de circuler le dimanche. Il est demandé aux clubs de réduire leurs déplacements au maximum.
1941-1942 :
Le 22 août 1941, le district crée une division « complémentaire » remplaçant les 2ème et 3ème division, répartie en 4 poules géographiques à seule fin d’éviter les déplacement difficiles. Malgré tout, on arrive à organiser des matches amicaux au profit des prisonniers. En 1941, à Saint-Victurnien, en deux matches :1172 francs de recette (un colis revenait à environ 100 francs).
Le stade est un terrain communal aménagé tant bien que mal en terrain de jeu pour les enfants des écoles. Plans et devis d’un stade sont faits pour 451 030 francs mais la réalisation traîne en longueurs, faute de crédits suffisants. De plus une partie du terrain communal est partagée à la demande du conseil municipal à titre de jardins temporaires. Le CASV évolue sur des terrains de fortune ou prêtés par les propriétaires. Les matches sont rares. On note cependant une défaite 6-0 contre le CS La Barre. Il existe aussi une équipe à Sainte Marie de Vaux sous le sigle JALF Sainte Marie de Vaux. Le CASV est en demi-sommeil mais il existe, car une assemblée générale est convoquée pour le 27 juin 1942 et en septembre, le président du club demande un terrain pour les rencontres sportives.
1942-1946 :
En 1943, la commune acquiert 3 parcelles jouxtant le terrain de jeu et décide de faire exécuter le projet de stade déjà établi, auprès de l’emplacement du futur groupe scolaire. Et le club ? Il n’a pas d’argent et ne figure dans aucune division de championnat. Y a-t-il vraiment en championnat ? Il semble qu’il y ait en cette période troublée par la guerre plus de matches amicaux que de matches officiels si on en croit la liste des résultats peu nombreux et les annonces de forfaits de plusieurs équipes. Nous connaissons pourtant quelques résultats contre Saint-Brice, Oradour sur Glane, Cognac le Froid, Rochechouart, mais en matches amicaux. Le club est en léthargie puis disparaît jusqu’en 1946.
En février 1946, un entrefilet signale que le CASV a repris son activité et conclurait des matches aller-retour, toutes dates libres ? Ce qui veut dire qu’il n’est engagé ni en championnat, ni en coupe.
1946-1947 :
On note qu’un déplacement à Saint Laurent sur Gorre en novembre 1946. Pourtant en octobre, une subvention de 3000 francs est votée au CASV pour l’équipement des joueurs. La presse ne conscre que quelques lignes au football régional.
1947-1950 :
Le stade de Saint-Victurnien terminé, on se retrouve devant le paradoxe d’avoir un stade et pas d’équipe…



RECRUTEMENT

Le CASV football recherche des joueurs pour ses équipes de 2ème et 4ème division.

Si vous êtes intéressés, veuillez contacter  le 07-77-05-90-72

L'équipe féminine recrute des joueuses débutantes ou confirmées pour la saison 2017-2018

Contact:richard.toulemont@orange.fr / 06-80-63-64-38 / directement sur ce site dans le module "pré-inscription" (sur la page d'accueil).

+